Le projet d’éducation aux droits humains Ensemble pour que la torture soit impensable vise à diversifier les interventions de l’ACAT Canada, contrer la banalisation de la torture et renouveler ses modes de militance.

Il se concrétise en deux volets :

a) Présenter des ateliers éducatifs afin de former des personnes engagées dans la lutte contre la torture dans les milieux scolaires, communautaires et religieux ;

b) Développer un jeu interactif sur les enjeux de la lutte contre la torture avec une équipe de jeunes militantes et militants.

Le projet financé par la Fondation Béati doit susciter une prise de conscience collective permettant de se mobiliser pour les enjeux de la lutte contre la torture et les mauvais traitements au Canada et dans le monde.

Ce projet s’inscrit dans la lignée de la justice sociale où le vivre ensemble s’incarne à travers une parole collective porteuse de sens créant l’espace d’espérance d’un faire ensemble. Ainsi, il ne suffit pas de se conscientiser, il faut agir de concert pour transformer les mentalités des autorités politiques et morales à l’égard de la torture.

Dès maintenant, ces ateliers sont offerts gratuitement aux groupes intéressés (tandis que le jeu sera développé en 2020) :

L’exercice Debout pour la justice

[8 à 15 personnes, 45 à 60 min.]

Le phénomène tortionnaire est raconté en adoptant le format d’un jeu de rôles dans lequel les personnes participantes sont parties prenantes de l’expérience (en se basant sur le modèle de l’Exercice des couvertures de Kairos, adapté en français par le ROJEP).

Par la participation corporelle ludique, on se met à la place des personnes impliquées dans le phénomène tortionnaire en vivant la peur d’être dans le phénomène et l’espérance de participer à son recul. Ces personnes impliquées sont soit des victimes, soit de possibles victimes, soit des proches de victimes, soit des tortionnaires ou soit des militants dans la lutte contre la torture.

L’exercice se termine par une relecture collective de l’expérience.

L’atelier Les visages de la torture

[16 personnes ou plus, 20 à 45 min.]

Cette activité amène les personnes participantes à prendre conscience de l’importance de la dignité humaine, à reconnaitre des cas susceptibles de générer de la torture ou des mauvais traitements, à analyser les critères communs de situations de torture ou de mauvais traitements à travers l’étude des cas et à s’investir pour participer à la lutte contre la torture.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.