Si vous êtes neutre dans les situations d’injustice, vous avez choisi le camp de l’agresseur.

Desmond Tutu, évêque anglican

En cette période, la noirceur prend le dessus sur la lumière du jour et l’isolement forcé par la pandémie accentue la morosité ambiante; se mettre au neutre pourrait paraître une option viable. Cette hibernation ponctuelle n’oblige toutefois pas le repli sur soi, dans l’attente d’un vaccin miraculeux et pourtant si nécessaire. Ainsi en est-il de la lutte en faveur des droits humains et contre la torture.

Pour les croyants, Dieu n’est en rien neutre à l’égard de sa création et de l’humanité, son peuple. Au fil des siècles, ce moment de l’année est devenu un temps de mémoire du merveilleux parti-pris divin, la venue du fils de Dieu dans notre monde, chair de notre chair, fragile, anonyme, parmi les déclassés et les sans-voix. C’est d’abord à eux que l’annonce est faite : Emmanuel, « Dieu avec nous », solidaire de l’humanité mutilée par toutes les exclusions, parti-pris radical envers leurs misères, les nôtres et signe d’espérance.

Tant en paroles qu’en actes, Jésus concrétise le dessein de Dieu : faire advenir un monde fondé sur la justice, l’amour fraternel et la paix véritable entre les nations. À sa suite, par son Esprit, nous sommes conviés à persévérer malgré l’angoisse et les douleurs face à la violence et les actes de mépris à l’égard des prisonniers et des condamnés à mort.

La Journée internationale des droits de l’homme, le 10 décembre, et la célébration de Noël éclairent cette saison ténébreuse, telle une invitation à prendre parti pour la lumière, en faveur des laissés pour compte comme les victimes de toutes les formes de torture. Dans la prière et l’engagement, nous devenons de petites lumières de Noël, humbles balises d’espérance pour l’avènement d’un monde meilleur. Bon hiver et lumineuse route !


Pdf du Schéma en format « feuillet de papier imprimé » recto et verso à plier

Pdf du Schéma en format « continu » pour diffusion électronique


INTERPELLATION

« Jésus naît dans le refus de certains et dans l’indifférence de la plupart. Aujourd’hui aussi il peut y avoir la même indifférence, quand Noël devient une fête où les protagonistes sont nous, au lieu de Lui ; quand les lumières du commerce jettent dans l’ombre la lumière de Dieu ; quand nous nous donnons du mal pour les cadeaux et restons insensibles à celui qui est exclus. Cette mondanité nous a pris Noël en otage, il faut s’en libérer ! » Pape François

TEXTES SACRÉS

Au commencement était le Verbe. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.

Jean 1,1a. 4-5. 9.14 (Bible de la liturgie)

L’Esprit du Seigneur est sur moi, il m’a choisi pour son service afin d’apporter la bonne nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé pour proclamer la délivrance aux prisonniers et aux aveugles le retour à la vue, pour libérer les opprimés, pour annoncer l’année où le Seigneur manifestera sa faveur.

Luc 4,18-19 (NFC)

Et ainsi se confirme pour nous la parole prophétique ; vous faites bien de fixer votre attention sur elle, comme sur une lampe brillant dans un lieu obscur jusqu’à ce que paraisse le jour et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs.

2 Pierre 1,19 (Bible de la liturgie)

Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de paix dans la foi, afin que vous débordiez d’espérance par la puissance de l’Esprit Saint.

Romains 15,13 (Bible de la liturgie)

RÉFLEXION

Souvent, avec le passage du temps l’espérance s’étiole, les élans s’émoussent. La Déclaration universelle des droits de l’homme affirme de manière laïque ce que Noël irradie au cœur croyant : la présence de l’amour est la voie sacrée de la paix. Solidaires et miséricordieux sur les chemins de la liberté, notre destinée ultime sera un feu de joie dont l’éclat anticipé illumine notre marche fraternelle.

CHANTS

Qu’est-ce qu’on a fait de nos rêves? – Sylvain Lelièvre (musique et paroles)
… Se peut-il qu’en prenant de l’âge, on déserte son propre cœur … Qu’est-ce qu’on a fait de nos rêves? Même trop fous, même trop grands.

Je chante avec toi liberté – P. Délanoé / Nana Mouskouri (musique et paroles)
… Les chansons de l’espoir ont ton nom et ta voix… le chemin de l’histoire nous conduira vers toi…

Tourne, tourne – Gabriel Yacoub (musique et paroles)
… Autour d’un enfant… de l’amour pour qui boira dans sa main,
paix pour tous les autres qui n’en savent rien… les années tournent…

Voici la nuit – Didier Rimaud / Jos Akepsimas (musique et paroles)
… En prenant chair de notre chair, Dieu transformait tous nos déserts… Dieu préparait comme un buisson, la terre où tomberait le feu…

COMMENTAIRE

La torture psychologique gagne en popularité car elle n’agresse pas le corps et ne cause pas nécessairement de douleur physique. On l’appelle aussi la torture blanche ou la torture propre. Les gestes pris isolément ne sont pas assimilés à de mauvais traitements. Pourtant, les méthodes de torture psychologique provoquent des souffrances psychologiques intenses et qui perturbent profondément les sens et la personnalité du torturé.

Ces méthodes reconnues et dénoncées sont la mise au secret dans une pièce exigüe de 2 mètres sur 3, 23 heurs par jour, pendant plus de 15 jours, sans lumière; la privation prolongée de sommeil par de la musique à haut volume ou sous une lumière insoutenable; les privations sensorielles comme une nourriture insuffisante; les positions de stress telles des expositions à des températures extrêmes ou encore l’obligation de rester assis sans possibilité de faire ses besoins; les simulacres d’exécution ou les menaces de mort envers les membres de la famille; les humiliations sexuelles et culturelles.

La dimension répétitive de ces pratiques doit être considérée comme composante du système de torture psychologique, un phénomène encore méconnu ou mal connu bien qu’il existe depuis longtemps.

MÉDITATION

Quand ils n’auront plus sur les lèvres que l’infinie litanie des désastres,
quand leurs yeux s’arrêteront sur un ciel verrouillé et une terre à l’abandon,
quand ils plieront sous la bourrasque des illusions perdues,
et quand ils se laisseront gagner par la froidure du dedans, dis-leur…
Dis-leur seulement qu’une Parole vient qui brise les évidences,
dis-leur que de l’humain, une autre version est possible,
dis-leur que l’hiver des cœurs abrite une promesse!
Dis-leur surtout que la lumière attend de naître sous leur pas,
dans le terreau de leur fragilité reconnue!
Francine Carrillo, Traces vives – Paroles liturgiques pour aujourd’hui

QUESTIONS DE RÉFLEXION

  • Quels extraits des contenus proposés me rejoignent ? Pourquoi ?
  • Ce temps de l’année me rend-il plus sensible à mes propres fragilités ?
  • Quelles sont les percées de lumière et d’espérance que j’observe dans l’obscurité ambiante ?

PROLONGEMENTS POSSIBLES

PRIÈRE : Un cri vers toi

Seigneur, nous voici devant toi,
meurtris et désemparés,
bien au-delà de ce que nous pouvons exprimer.
Tu nous accueilles comme nous sommes,
avec notre révolte, notre cœur déchiré
et la peine que nous voulons partager
avec tous ceux qui pleurent.

Nous savons qu’il y a dans le monde
des forces de haine et de division,
mais nous voulons affirmer
notre refus absolu de ces forces.

Nous voulons affirmer que le combat
contre la violence est un combat qui se livre aussi
à l’intérieur de chacun.e de nous.

Donne-nous l’assurance
que tout ce qui se perd aujourd’hui dans la nuit
ressuscitera demain dans ta lumière.

Église réformée de France, Livre de prières, p. 105

POINT DE VUE

« Tous les chrétiens et les hommes de bonne volonté sont appelés (…) à lutter non seulement pour l’abolition de la peine de mort…mais aussi d’améliorer les conditions carcérales, dans le respect de la dignité humaine des personnes privées de la liberté. Et cela je le relie à la prison à perpétuité. (…) La prison à perpétuité est une peine de mort cachée ». Encyclique Fratelli Tutti, no 268

GESTES à POSER

  • Répondre au sondage de l’ACAT sur l’engagement chrétien et renouveler son adhésion annuelle à l’ACAT.
  • Exprimer sa solidarité par des gestes simples : faire un appel fraternel à une
    personne isolée, appuyer financièrement des groupes communautaires en lien
    avec l’aide alimentaire et la santé mentale.
  • Signer la pétition en ligne contre l’usage des cellules nues au Canada.

Comité Solidarité Prière : F. Delorme, D. Fortin, R. Labbé, J.-M. Laforest.

Remontez au début pour visualiser le Schéma en format papier.